.
.
Accueil






19-12-2017

MCLCM.fr webmaster : G.Lauton.
AU FIL DES JOURS  AVANT 2016
Au fil des jours
Haut de page   
EXPÉRIMENTATION par Marie THOMAS
« Remplaçante "zilienne" sur la circonscription de Rouen Nord en Seine Maritime, j'effectue la plupart du temps des remplacements de très courte durée (1 ou 2 journées) sans connaitre à l'avance la nature du remplacement. Le secrétariat de l'inspection me contacte le matin même pour m'envoyer dans les écoles, je ne peux donc anticiper sur le programme de ma journée. Très intéressée par les travaux sur la lutte contre la Constante Macabre, mais ne pouvant m'inscrire dans le protocole classique de l'EPCC dans une classe, j'ai accepté la proposition d'André Antibi de tester lors de mes missions de remplacement un nouveau protocole qu'il avait imaginé spécifiquement adapté à mon cas de figure ».
Décembre 2015
Exemple de mise en oeuvre lors d'un
remplacement d'une journée en
classe
de CM2 d'école classée REP+ à Rouen
.Parmi les sujets traités Groupe EPCC-DGESCO
Convention MCLCM-Ministère
.
Mise en place de l'EPCC,
    analogies et différences entre
    Primaire, Secondaire,
    Supérieur.

.
Questions fréquemment
    posées sur l’EPCC.

.
EPCC et mémorisation.
.
Apport éventuel du
    numérique à la mise
    en place de l’EPCC.

.
Une variante possible de
    l’EPCC pour l’inspection.

Journée d'Étude
11 Déc 2015          Programme     Photos  


Témoignage de soutien de
Benoît Hamon, ancien ministre
de l'Éducation Nationale


Je soutiens l’action du Mouvement Contre La Constante Macabre (MCLCM) présidé par le professeur André Antibi, et plus particulièrement le système d’évaluation par contrat de confiance (EPCC). Cette action s’inscrit dans la droite ligne des objectifs du Ministère de l’Education nationale lorsque j’étais à sa tête ... Lire la suite
03 Déc 2015
epcc
Une contribution d'André Antibi

.EPCC et liberté pédagogique


Lors des débats qui suivent mes conférences, de nombreux professeurs souhaiteraient avoir des exemples de mise en pratique de l’EPCC dans leur discipline. Cette démarche, certes légitime, présente plus d’inconvénients que d’avantages
 Lire la suite

06 Déc 2015


« Une classe sans élèves
   en échec est suspecte
»
Interview
d'André Antibi
La Ministre na rien annoncé de révolutionnaire. Elle laisse la porte ouverte à différents modes d’évaluation et nenferme pas le débat sur la question de « notes ou pas notes ». Dans le second degré, l’énorme majorité des enseignants en mettent et vont pouvoir continuer. Ceux qui veulent expérimenter d’autres modes d’évaluation pourront également le faire. Cela ne me dérange pas que le ministère ne soit pas contraignant. On laisse la liberté pédagogique aux professeurs et donc la possibilité de mettre en place l’évaluation par contrat de confiance que je préconise. Lire la suite
La ministre de l’Éducation nationale a présenté sa réforme de l’évaluation des élèves. Des mesures pas révolutionnaires, estime André Antibi, qui appelle surtout à un changement de mentalité
01 Oct
2015
 PDF


Bienvenue à la 56ème organisation signataire de l'Appel du MCLCM :

« Pour une évaluation plus juste du travail
des élèves et des étudiants
»
 

Le SGL (Syndicat Général des Lycéens).

27
Sept. 2015
André Antibi a animé un atelier du Congrès (SGL)
« Progrès pour l’éducation du XXIème siècle ».
Voici la liste à jour des 56 signataires.



Pour rappel, suite à la Conférence de Décembre 2014, a été annoncée, lors du Colloque du MCLCM le 9 Juin dernier, une reprise du dossier sur l'évaluation des élèves
La contribution d'André Antibi
en qualité d'expert national
  Travaux de la Conférence
25 Sept.
2015
Cliquer ci-contre pour visionner la vidéo de la séance avec notamment
une expérimentation
(09:15) relatée par
Philippe Roederer et
Catherine Massicot
et un exposé (31:20)
par André Antibi
« La méthode Antibi, évaluer
    sans décourager »

En septembre 2011, lorsque Marc Guillard prend les rênes du collège Monthéty de Pontault-Combault, en Seine-et-Marne, « les enseignants sont démotivés, les résultats au brevet des collèges en baisse depuis trois ans, et l’ambiance pesante ». Quatre ans plus tard, les résultats de l’établissement au brevet sont en progression. Lire la suite
«Avec l’évaluation par contrat de confiance, les élèves n’ont pas l’impression, ou la peur, d’être piégé par leur prof, explique le principal Marc Guillard, cela leur redonne confiance». Et comme les résultats sont là, «surtout auprès des élèves qui étaient moyens ou médiocres», précise-t-il, près de 80% de l’équipe enseignante de son établissement a fini à se convertir à cette «évaluation bienveillante».
« L’EPCC : le principe ? Avant une évaluation, l’enseignant explique précisément aux élèves les notions, exercices et compétences qu’ils devront mobiliser lors du contrôle ».
27 Août
2015
PDF



Colloque annuel 2015
du MCLCM

Auditorium de l'Hôtel de Ville de Paris

12 Juin 2015

09h - 17h
« la constante macabre :
le combat continue
»
Depuis l'Auditorium


médias PROGRAMME
heure par heure

9 Juin
2015
Ouverture par Benoît Hamon et les trois DGESCO :
Jean-Paul Delahaye, Florence Robine et Jean-Michel Blanquer
 : Un colloque qui fera date pour faire advenir une évaluation plus juste



Éditorial
La constante macabre : au delà d'une question d'évaluation, un vrai phénomène de société
Actuellement la question de l’évaluation des élèves en France se voit accorder une place importante dans notre système éducatif. Notre association, le Mouvement contre la constante macabre (MCLCM), ne peut que s’en réjouir. Notre action porte ses fruits, comme l’a affirmé Florence Robine, Directrice Générale de l’Enseignement Scolaire (DGESCO), lors de l’inauguration de notre dernier colloque à l’Hôtel de Ville de Paris en juin 2014.
Un retour sur l’histoire de notre mouvement me semble intéressant. Pour cela, j’ai eu le plaisir de consulter le Dossier de presse 2003-2008, élaboré brillamment par Anne Cazeneuve et Laure Lagelouze durant leur service civique au MCLCM, et mis en ligne sous une forme très agréable sur notre site mclcm.fr par Gérard Lauton, Secrétaire de notre association, avec la collaboration de Grégory Quiquempois [ lire la suite ].
Printemps
2015


Par André Antibi, Président du MCLCM.


   Bienvenue à la 55ème organisation signataire de l'Appel du MCLCM :


«
Pour une évaluation plus juste du travail des élèves et des étudiants »
 

   Le SNPI-FSU (Syndicat national des Personnels d'Inspection).


27 Mars 2015
Voici la liste à jour des 55 signataires.

Interview d'André Antibi (extrait)
.

F. Jarraud : le ministère a lancé une réflexion puis un colloque sur l'évaluation. La ministre a promis qu'elle prendrait des décisions. Comment vous situez vous par rapport à cette démarche ?

A. Antibi : L'EPCC bénéficie du soutien fidèle du ministère. Jean-Michel Blanquer, ancien patron de la Dgesco, participera au colloque où il retrouvera Florence Robine, actuelle directrice de l'enseignement scolaire (...). Le MCLCM a participé à la conférence nationale sur l'évaluation. Le mouvement semble retombé. On attend les décisions ministérielles qui étaient promises pour avril.
20 Mars 2015
.



Une variante de l’EPCC pour les professeurs remplaçants - Expérimentation
« D'un point de vue qualitatif, les élèves ont apprécié avoir un temps pour « réviser » dans la classe et surtout d'avoir un temps pour
demander de l’aide ou proposer son aide. Le fait d'aider est très
valorisant pour les élèves ».
.
Romain Party, PÉ
Acad. de Versailles.
« Nous présentons une variante de l'EPCC adaptée à la situation des professeurs des écoles remplaçants qui assurent un remplacement d’une ou deux journées en général »
.
André Antibi.
01 Mars
2015

   JOURNÉE
   D'ÉTUDE du
   Groupe
   DGESCO

Elle s'est tenue le 20 Mars 2015 à l'Hôtel de Ville de Paris. Fructueux échanges à la faveur de la diversité des participants : 1aire, 2aire, postbac, public, privé, disciplines, lieux d'exercice, générations, ...


20 Mars 2015


Les compétences et le travail de groupe, pour  une évaluation positive

« Au collège Gérard Philipe de Niort, l’équipe pédagogique expérimente un système qui allie l’évaluation par contrat de confiance (EPCC) d’André Antibi et l’évaluation par compétences - continue, différenciée et bienveillante ».

09 Fév.
2015
Suite à la Conférence de Décembre, le Rapport du Jury est rendu public 
Le jury recommande également qu’une attention particulière soit  apportée aux différentes expérimentations en cours  (par exemple, celles qui sont basées sur l’idée d’un « contrat de confiance » entre le professeur et les élèves) afin de tirer le meilleur parti de celles qui se révèleront les plus intéressantes.
Ce Rapport s'inscrit dans les soutiens à la démarche du MCLCM :
2010 : Rapport Grosperrin (évaluation du socle commun)
2011 : Circulaire de rentrée J-M Blanquer dans l'esprit de l'EPCC
2012 : Entrevue avec J-P Delahaye : appui à l'action du MCLCM
2014 : Ouverture du Colloque du MCLCM par Florence Robine.
10 Fév.
2015
Rapport

La Ministre fait état d'un arbitrage sur « la place et du rôle de la notation chiffrée ». La recommandation visant à la supprimer ne sera pas suivie.


Michel Lussault, Pdt du Conseil Sup. des programmes (CSP)
Socle commun : « il n'y aura pas de LPC »
Découlant de la Loi de 2005, le précédent socle était assorti d'un "Livret Personnel de Compétences" (LPC) devenu un cauchemar pour les enseignants par sa complexité « Il n'y aura aucune indication de grille à remplir dans le socle. L'évaluation des acquis du socle doit se penser dans le cadre de l'activité de l'élève au sein d'un cycle (...) et être tournée vers la réussite des élèves ».
09 Fév.
2015

Un entretien très
convivial avec
Marie-Aleth Grard*
sur les atouts d'une
évaluation plus juste
des acquis des élèves

* par ailleurs
Vice-Présidente de
ATD-Quart-Monde

Audition du MCLCM
par le Conseil Économique, Social & Environnemental (CÉSE)

A. Antibi (à droite) et G. Lauton (à gauche) au Palais d'Iéna
Pour info, l'audition de
F. Robine (DGESCO)
Saisine « Une École de la réussite pour tous »
04 Fév.
2015
Le MCLCM était représenté par A. Antibi,
C. Ottomani-Croc et G. Lauton.



« Ce que valent
les notes »   Résumé

Pierre Merle et André Antibi


« Pierre Merle explique les biais qui influencent les professeurs dans leurs notations. André Antibi, relate la façon dont le phénomène de la  constante macabre scinde les classes en groupes de bons, moyens et mauvais, quel que soit le niveau de la classe ».
22 Déc.
2014

« nous souscrivons aux réflexions que vous conduisez sur la constante macabre, tout comme nous appelons à travailler dans l’esprit du contrat de confiance que vous défendez ».
Le soutien réaffirmé de l'Enseignement Catholique

22 Janvier
2015
Le SG de l'Enseignement Catholique  54ème signataire de  l'Appel  du MCLCM
« Pour une évaluation plus juste du travail des élèves et des étudiants ».


Conférence nationale sur
l'évaluation des élèves

La démarche et les propositions du MCLCM ont été au centre des travaux du 11/12 (après-midi) sous le regard d'André Antibi et de Brigitte Bajou (IGEN) : présentation par Philippe Roederer du projet « De l'EPCC au CPE* » avec Catherine Massicot (maître-formatrice) et exposé d'André Antibi. Nombreuses questions sur l'évaluation positive permise par l'EPCC, tant des participants (en direct et par tweet) que des membres du Jury. En conclusion de cette séance, Étienne Klein a écarté toute «mise en équation de la prédestination».

(*) Contrat Participatif d'Évaluation.

11/12/14
14-17h
01h-02'

Conclusions
  par Étienne
Klein

11-12 Déc.
2014

NOTES ou PAS NOTES :
Un débat sérieux est nécessaire

Des formes d’évaluation au service des progrès des élèves :  le vrai défi

À la veille de l’ouverture de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves, la FSU et le Mouvement contre la constante macabre (MCLCM) prennent acte de la volonté du ministère d’ouvrir enfin ce dossier délicat (...) ils alertent sur la nécessité de ne pas se cantonner au débat « note ou pas note » mais bien d'avancer vers des modalités d’évaluation au service des progrès et de la réussite des élèves (...) il faut lutter contre les dysfonctionnements qui, telle la « Constante macabre », n'aident pas les élèves à mieux réussir, surtout ceux qui sont issus de milieu défavorisé  TEXTE du COMMUNIQUÉ

Communiqué commun
FSU
MCLCM
10 Déc
embre 2014


NOTES ou PAS NOTES : un FAUX DÉBAT !
(...) la constante macabre n’est pas un problème de notation, mais un problème bien plus profond de culture de l’évaluation. Ce phénomène ne sera pas éradiqué en remplaçant les notes par des lettres, des couleurs…
Il est donc dangereux et contreproductif de laisser croire que la suppression des notes permettra d’améliorer la situation de l’évaluation en France !

D’autre part, précisons les 2 points suivants :

- Il est aussi traumatisant pour un élève d’avoir la lettre ou la couleur « la plus mauvaise » qu’une mauvaise note.

-Les variations d’appréciation d’un professeur à un autre, que l’on connaît avec une évaluation notée, existent également avec une évaluation non notée (...)  SUITE du COMMUNIQUÉ
Café Péda-
-gogique


Commu- 
-niqué    
d'A.Antibi
03 Décembre 2014


24 Juin 2014




Avec dernièrement l'Association pour l'Enseignement et la Formation des Travailleurs Immigrés et de leurs familles (Fédération AEFTI), ce sont 53 organisations qui, au 4 juillet 2014, sont signataires de  l'Appel  du MCLCM « Pour une évaluation plus juste du travail des élèves et des étudiants ».
4 Juillet 2014
http://aefti.eu
Comment une pratique de l'EPCC sur un mode collaboratif peut  irriguer la pédagogie et inscrire l'évaluation au coeur des apprentissages. Celle-ci ne se limite pas aux contrôles et elle intègre une dimension formative dans l'acquisition du socle commun.

L'EPCC ... et
plus si affinité

.
Grégory QUIQUEMPOIS
Présentation (20-06-14) sur prezi
À TRAVERS LES MÉDIA
 CONTRIBUTION
syndicale sur le contrôle continu  s'inscrivant dans l'esprit de l'EPCC
(Mai 2014)
« L’évaluation continue, une modalité pédagogique pour faire réussir le plus grand nombre ? »
Secteur Formations
Supérieures
 INTERVIEW  croisée
Daniel Justens et
Marc Romainville,
didacticiens belges, autour de l'EPCC (Avril 2013)

« accompagnement des étudiants dans leurs projets et juste évaluation de leurs acquis »
Avril-Mai
2014

G. Lauton
co-rédacteur
en chef de La VRS

«L'évaluation est au coeur des objectifs de l'Éducation Nationale»
  Florence Robine

12 juillet
2014

« On ne changera pas le système éducatif sans s’attaquer à l’évaluation des élèves »
Contribution d'
André Antibi

01 oct. 2014
13 oct. 2014
« de nombreux élèves en échec
ne le méritent pas
! » 
  A.Antibi  
Médias : la constante macabre trop souvent méconnue



18 déc.
2014
Pierre Merle : L'échelle de notation des élèves : un faux problème ?
11 déc.
2014
Faut-il supprimer les notes à l'école ?

11 déc.
2014
Depuis quand la France classe-t-elle ses écoliers avec des notes sur 20 ?
11 juil. 2014
Sauvons les notes (officine "SOS-Éducation")


Evaluation par contrat de confiance :
un nouveau plaidoyer d'André Antibi
13 sept. 2014   Note de lecture  

«Notre système trie les élèves,
les classe. Ce n'est plus possible
»
  Florence Robine
2 octobre 2014

« comment il veut rendre les élèves heureux en travaillant »   Interview  
09 septembre 2014

« L'ouvrage accorde une large place aux témoignages d'enseignants qui mettent en place l'EPCC »

Interview d'André Antibi par François Jarraud à la Une du Café Pédagogique
11 sept. 2014
Mise en pratique de l'ÉPCC dans l'Académie de  Créteil  (77)
Reportage sur des évaluations en École et Collège à Pontault-Combault (77)
27 Mars
2013
Extrait vidéo en ligne sur    Dailymotion    du JT de FRANCE 2

Mardi 24 Juin 2014 Le MCLCM fait valoir sa démarche
 et ses propositions

Lancement de la Conférence nationale sur l'évaluation des élèves
« Trop d’élèves souffrent aujourd’hui des effets négatifs d’évaluations qui ne prennent en compte que leurs lacunes, qui peuvent les décourager dans leurs apprentissages et les freiner dans leur parcours. Il est nécessaire de construire une véritable politique de l’évaluation des élèves, au service des apprentissages et de la réussite de tous. Une évaluation dont les objectifs, les principes et les modalités doivent être partagés par les élèves, les familles, les enseignants, les équipes pédagogiques et éducatives ».
« Stimuler les élèves au lieu de les décourager »
QUESTIONS d'ÉDUCATION avec E. Davidenkoff

Un livret anniversaire
du MCLCM


de nombreux témoignages de soutien à l'objectif

d'une évaluation plus juste du travail et des acquis

des élèves et des étudiants

et à l'action du MCLCM
3,5 Mo : enregistrer puis ouvrir
Un  DVD  édité en 2013
 
CONSTANTE MACABRE
ET ÉVALUATION PAR CONTRAT DE CONFIANCE



Version complète de la conférence d'André Antibi
Témoignages de Corinne Ottomani-Croc et de
    plusieurs intervenants
Documents et expressions en bonus





Relevé de conclusions de la réunion du comité scientifique du 11 avril 2014
 Réflexion et débat sur l'évaluation
un travail sur l'EPCC dans le cadre de l'IREM de Toulouse





L'EPCC en
Seine-et-Marne

.
24 Avril 2013
.
Collège Monthéty  Pontault-Combault
.







Conférence sur l'EPCC
à l'attention des
enseignants du
Val de Marne 


18 Janvier 2014
.
Faculté de Droit de Créteil (UPEC)
file:///C:/_MES_SITES_WEB/MCLCM/accueil/sommaire-ancien.html

Conférencier : André Antibi photos



Fenêtres sur l'EPCC
.
réalisées dans le cadre de la MAPIE
Mission Académique Pédagogie Innovation Expérimentation
de l'Académie de Créteil (77-93-94)

.
Un intéressant  panorama

en diaporamas, textes et vidéos
N.B. : l'exposé d'A. Antibi (2008) commence à l'instant 03:14:14



Avec dernièrement l'Association des Professeurs de communication, d'Économie et de Gestion (APEG) et l'Association des Professeurs de Vente (APB), ce sont 52 organisations qui, au 20 décembre 2013, étaient signataires de  l'Appel  du MCLCM « Pour une évaluation plus juste du travail des élèves et des étudiants ».


haut de page