09/02/2021

LA CONSTANTE MACABRE (CM)

 

 



 La constante macabre

En France, pour qu'une
évaluation d'élèves (*)
paraisse crédible, il faut qu'il
y ait, pratiquement toujours,
un certain pourcentage de
mauvaises notes, une
constante macabre en
quelque sorte, même quand
ils ont travaillé et compris.






Courte vidéo de
présentati
on
Salon de l'Éducation (Paris)






Implicites et Pratiques de l'Évaluation ... idées et mots  clefs

Évaluer sans prendre garde  à

la « Constante Macabre » :

des inconvénients trés importants  ...

... Évaluer en évitant l'écueil de

la « Constante Macabre » :

des avantages trés importants

Implicitement, un certain pourcentage de mauvaises notes (une « constante macabre ») semble incontournable pour que l'évaluation soit crédible

Les examens

cessent d'être

des concours déguisés.

Sous la pression de la société,

l'enseignant devient

un sélectionneur malgré lui

L'enseignant retrouve

son vrai rôle: 

« former et non pas sélectionner »

De nombreux élèves faisant partie du « mauvais tiers » d'une classe sont injustement en échec malgré leur travail.

Ils se découragent et perdent confiance.

Le travail des élèves est encouragé et récompensé.

Un vrai climat de confiance entre les élèves,

les parents d'élèves et les enseignants s'établit.



 Haut de page